VIEUX MAÎTRE ! [MICHEL DE MONTAIGNE]

 

L’indocile liberté de ce membre qui se manifeste de façon si inopportune lorsque nous n’en avons que faire et qui défaille de façon tout aussi inopportune lorsque nous en avons le plus grand besoin.

Michel de Montaigne, Essais.

 

Print Friendly, PDF & Email

5 réflexions au sujet de “VIEUX MAÎTRE ! [MICHEL DE MONTAIGNE]”

    • En réalité, retiré des affaires, il sert la diplomatie secrète de son ami Henri de Navarre, futur Henri IV, pour arrondir les angles entre socialistes et UMP…, non , entre catholiques et protestants, mais sans trop se mouiller…

      Répondre
  1. Quand Montaigne commence les Essais, il a déjà la quarantaine, c’ est pas mal au 16ème et si l’on a rien pour l’indocilité, ouf aujourd’hui pour la défaillance existe le Viagra.

    Répondre
    • … Mais si Montaigne avait connu le Viagra, il n’eût probablement pas écrit ceci… et cela eût été fort dommage. Ceci dit, le même reconnaît aussi par ailleurs qu’il ne se souvient pas exactement du nombre d’enfants qu’il a engendré… Y a-t-il un rapport ?

      Pour ce qui est de la juvénilité, son ami La Boétie rédige son ‘Traité de la Désobéissance’ à l’âge de 18 ans… et Montaigne n’entreprend ses ‘Essais’ que s’étant retiré, fatigué, des affaires publiques. Maire de Bordeaux, il a préféré laisser la place à Juppé. 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.